Savez-vous que le rire est indissociable de la santé ?

« comment ça lave, un bon rire ! » Daniel Picouly

Véritable plexiglas entre nous et les émotions négatives du quotidien, il constitue un antidote contre le mal être dont beaucoup d’entre nous souffrent au point de « se rendre malade ».

Quelques exemples des bienfaits du rire :

Il favorise la communication, peut réduire l’agressivité ambiante. Est un moyen efficace de se connecter aux autres.

A l’inverse du stress qui entraîne des tensions et des contractions musculaires, il détend et relaxe (le visage, le cou, l’abdomen…). Il améliore la digestion et peut prévenir des ulcères.

Mécaniquement, il aide à la décontraction par un massage des organes digestifs ( par l’ abaissement et la remontée du muscle situé sous les poumons).

En participant au relâchement musculaire et à la détente, il régule l’hypertension artérielle.

Il a un  effet anesthésiant sur les douleurs, notamment aux niveau des articulations, car il accentue la production d’endorphines et de dopamine.

Il renforce notre système immunitaire en diminuant la production d’hormones liées au stress, comme l’adrénaline, le cortisol (l’hypersécrétion de ces hormones désorganise notre système immunitaire).

Des chercheurs ont prouvé que les émotions positives, dont le rire, augmentent le taux d’anticorps dans les muqueuses du nez et des voies respiratoires.

Mécaniquement, il provoque un échange plus dense entre gaz carbonique et oxygène et une bonne ventilation ; d’où un effet positif sur certaines maladies du poumon, mais aussi sur l’irrigation du cerveau par le sang.

Quand on rit, le sang circule plus rapidement accentuant encore l’oxygénation.

Sur un plan psychologique, rire nous permettrait d’être moins ébranlés par les expériences douloureuses et de conserver un état d’esprit positif.

« Le rire c’est le soleil, il chasse l’hiver du visage humain » Victor Hugo

 

Ainsi, on voit depuis une quinzaine d’ années une création d’ateliers surprenants en  France : les « Clubs de rire » ou yoga du rire ; un  groupe de personnes se retrouvent pour rire ensemble.

Le Yoga du rire – principe : rire sans raison – a été créé en 1995 à Bombay par un médecin généraliste, Madan Kataria.

Voyant ses patients guérir en suivant ses ateliers de rigologie, il a décidé de parcourir le monde pour ouvrir des « Clubs du rire ». SANS RIRE !

En France , Corinne Cosseron a crée l’Ecole Internationale du Rire en s’inspirant de Madan Kataria

La journée du rire est célébrée chaque premier dimanche de mai.

Les rires sous diverses formes représentent des techniques de relaxation ancestrale

Je vous en livre quelques-uns :

– « ho ho ha ha ha  » correspondent à un échauffement des muscles abdominaux par leur contraction et à une stimulation du diaphragme.

– les exercices faciaux détendent les épaules et la nuque

–  le « Rire du lion » permet de détendre les muscles de la langue et de la gorge.

– le « Rire du cocktail » ou « Duel de rires » sont des exercices ludiques destinés à nous décharger et à nous libérer de nos émotions.

– Pour vaincre nos inhibitions, pratiquons le « Rire graduel ».

– le « Rire namasté » (inspiré du salut hindou)  s’exerce dans le but de se connecter aux autres dans la paix et l’intemporalité.

–  « La méditation du rire » est le fou rire qui achève une séance et permet un lâcher-prise total.

Pour conclure, je dirais que le rire est un remède universel à notre portée et d’autant plus sympathique qu’il n’est relié à aucune croyance ou religion, à aucun courant politique ou aucune couleur de peau. Il constitue un lien heureux entre les Hommes, et je ne peux résister à l’invitation suivante un peu facile je vous l’accorde :

Alors riez maintenant !

 

Bibliographie

Norman Cousins (a vaincu sa maladie arthritique en pratiquant le rire volontaire et la pensée positive) « Comment je me suis soigné par le rire »

Madan Kataria « Rire sans raison »